Bien utilisé, le smartphone fait ses preuves au sein des salles de classe des collèges et des lycées. Réunis lors du dernier salon Educatec-Educatice, des experts, des chercheurs et des enseignants ont partagé leurs expériences tout en interrogeant la place et l’utilisation du téléphone portable dans l’enceinte scolaire.

Le portable banni de l’institution scolaire ? 

Depuis la rentrée scolaire 2018, l’utilisation des téléphones portables est interdite dans l’enceinte des écoles et des collèges. En pratique, les smartphones des élèves doivent être éteints et rangés.

Cependant, la loi autorise l’utilisation pédagogique des téléphones mobiles, à condition d’être expressément autorisée par le règlement intérieur. Cette utilisation doit être encadrée par un membre de la communauté éducative.

Plus d’équipements mobiles mis à disposition par les collectivités

Il semble en effet bien loin le temps où des collectivités locales distribuaient gratuitement des ordinateurs portables aux collégiens. La Région Nouvelle-Aquitaine a ainsi évolué d’un système de dotation systématique des élèves en tablettes numériques à une aide différenciée des familles, en fonction du quotient familial.

Le téléphone portable, un outil pour repenser la classe

Pour Laëtitia Léraut, professeure en histoire-géographie et EMC au lycée André-Theuriet de Civray dans l’académie de Poitiers, le BYOD est un moyen pédagogique pertinent pour apprendre autrement. Dans cet établissement situé en milieu rural, le BYOD est entré dans la classe dès 2014.


Repéré depuis https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/le-telephone-portable-un-outil-pedagogique-pertinent.html