Apprendre à apprendre – Le Petit Buisson – Medium

Apprendre à apprendre – Le Petit Buisson – Medium

Apprendre à apprendre est bien LA compétence du moment. Le héros d’aujourd’hui n’est pas le plus doué ou le plus savant, mais celui ou celle qui sait apprendre efficacement.

QU’EST-CE APPRENDRE A APPRENDRE ?

Pour comprendre ce qu’est « apprendre à apprendre », il faut commencer par décomposer cette compétence en qualités et « sous-compétences » sur lesquelles on peut agir. En voici une première petite liste :

  • Pour apprendre efficacement, il faut être persévérant : face aux problèmes, ne pas se décourager mais chercher coûte que coûte une solution ; dans l’#apprentissage, cela signifie s’acharner durant des heures jusqu’à pouvoir comprendre et maîtriser telle ou telle notion.
  • Ensuite vient la capacité de mémoriser vite, bien et beaucoup. Clairement, ceux qui apprennent par cœur avancent plus vite. Avoir instantanément en tête la bonne réponse est toujours plus rapide que faire une recherche sur internet ou encore chercher dans un livre.
  • Enfin, la troisième qualité souvent citée est un haut niveau de motivation, de curiosité et une certaine ambition dans l’apprentissage. On n’apprendra jamais plus que la limite qu’on s’est fixé soi-même. Repousser cette limite toujours plus loin est la première source d’apprentissage : des nouveaux horizons s’ouvrent.

QUI EN A BESOIN ?

Dans certains métiers, l’apprentissage permanent et la veille peuvent occuper jusqu’à la moitié du temps de travail. C’est particulièrement vrai dans les métiers numériques : les nouvelles technologies évoluent si vite qu’on peut rapidement se retrouver hors-piste si l’on ne se met pas à jour régulièrement. Les développeurs affectionnent tout particulièrement les meetups et hackathons, ces formats insolites de rencontres qui ne sont autre chose que des moyens d’auto-#formation collective.

POURQUOI APPRENDRE A APPRENDRE ?

Ilexiste une raison très simple pour laquelle « apprendre à apprendre » est devenu tellement important aujourd’hui. Les nouvelles technologies ont à tel point facilité la circulation d’information que nous disposons maintenant d’une base de connaissances immense et en permanente évolution. A la Renaissance, les savants pouvaient ambitionner de « tout apprendre ». Personne ne serait aujourd’hui assez fou pour espérer « tout apprendre », même dans son propre domaine de compétence. Et cette incapacité vient non seulement de l’ampleur des connaissances disponibles, mais aussi de la vitesse de leur renouvellement.

COMMENT APPRENDRE A APPRENDRE ?

Apprendre à apprendre implique d’abord d’admettre qu’on ne sait pas tout, admettre son incompétence : échouer pour commencer à apprendre. « Be bad first » suggère Erika Andersen dans son livre éponyme qui explore comment « devenir maître de la maîtrise » (become master of mastery).

UNE COMMUNAUTÉ APPRENANTE

Dans une situation d’évolution permanente et rapide des technologies, et par conséquent, des compétences nécessaires pour la réussite professionnelle, les formations classiques ont du mal à suivre. Les cycles de révision des programmes tous les 3 ou 5 ans ne sont absolument plus adaptés. Dans certains cas, on en vient presque à un besoin de révision en temps réel, de sorte que veille et accès à l’information sont capitales.

Selon un proverbe africain, pour qu’un enfant grandisse il faut tout un village, alors pour apprendre il faut toute une communauté.

 

2017-01-22T17:51:38+01:00janvier 27th, 2017|Categories: Cognition et Communication, Curation triée|Tags: , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.