Avec la décennie qui s’ouvre, placer les apprenants et les formateurs au cœur de formations reposant sur les données fournies par des systèmes numériques devient de plus en plus plausible.
Ces datas fournissent le socle indispensable pour que l’intelligence artificielle s’empare de la formation.

De quoi parle-t-on exactement ?

L’IA désigne un programme informatique qui peut simuler des capacités humaines (reconnaissance de forme, d’image, son, traduction automatique), gérer un dialogue homme/machine (question/réponse) ou tout simplement traiter une immense quantité de données pour orienter des décisions.

On pourrait distinguer deux types d’IA :

  • IA Faible : Réalise des tâches simples et répétitives mais peut toutefois évoluer tout en restant dans un domaine restreint.
  • IA Forte : Capable de produire des réflexions, de comprendre un contexte et de développer ses propres raisonnements. On parle également de notion de conscience machine.

À ce stade, dans l’univers L&D, nous ne côtoyons que des IA faibles. Nous ferons donc un zoom sur ces dernières dans la suite de nos billets.

La pyramide de l’IA

Dans cet exemple, nous suivons une logique de RPA (Robotic Process Automation), en bas de la pyramide de l’IA. Elle vise principalement à automatiser un processus qui pourrait être réalisé par un humain.

pyramide intelligence artificielle

—————

Repéré depuis https://www.formation-professionnelle.fr/2020/01/14/quand-lintelligence-artificielle-sempare-de-la-formation/