Tous les CFA et les organismes de formation doivent suspendre l’accueil en formation et privilégier des modalités de formation à distance qui seront facilitées.
Les modalités de contrôle de service fait seront adaptées en conséquence et les preuves apportées par tout moyen. Les financeurs de formation faciliteront l’accès à des possibilités de connexion (par exemple dans des tiers lieux implantés dans les territoires) à même de garantir l’égalité de l’accès au droit.

Les EPIDE et les E2C suspendent également l’accueil en formation des jeunes.

S’agissant des formations professionnelles financées par la Région :

  • Les organismes de formation doivent suspendre l’accueil physique de leurs stagiaires à compter du lundi 16 mars et ce jusqu’à nouvel ordre.
    Afin de prioriser le maintien d’activité, il est attendu à chaque fois que c’est possible une adaptation de l’organisation des sessions de formation. Pour cela, la formation à distance sera facilitée avec notamment une adaptation des modalités de contrôle de service fait et la mise à disposition dans les prochains jours de ressources dédiées auprès des organismes de formation.

    En cas de besoin, les décalages de sessions seront rendus possibles. Au-delà de ces possibilités, les organismes de formation peuvent demander à bénéficier de mesures de chômage partiel.

  • Pour les contrats de formation qui seraient suspendus, la Région s’engage à maintenir la rémunération des stagiaires concernés. Les modalités seront précisées dans les prochains jours.
  • La Région va poursuivre le paiement des organismes de formation sur la base des pièces justificatives disponibles.

Les salariés en contrat de professionnalisation bénéficient des mêmes mesures que les CFA (voir notre info et le Q/R sur l’apprentissage), y compris sur le financement et de prise en charge par les OPCO. Les organismes de formation concernés ne pourront donc pas avoir accès à l’activité partielle à ce titre.

Les organismes faisant de la prépa apprentissage ne doivent plus recevoir les jeunes. L’accompagnement est maintenu dans le seul cas où il peut se réaliser à distance.

Dans le prolongement des dernières mesures de précautions annoncées par le gouvernement visant à limiter la propagation du virus Covid-19, des adresses génériques sont mobilisées pour répondre aux questions concernant les dispositifs mis en œuvre pour le compte de la Région Nouvelle Aquitaine :

Concernant la rémunération des stagiaires, deux adresses disponibles : remu@nouvelle-aquitaine.fr pour l’ex-Aquitaine et l’ex-Limousin ou remustages@nouvelle-aquitaine.fr pour l’ex-Poitou-Charentes.

Ces adresses permettent de recueillir les questions urgentes liées à la gestion de la crise du coronavirus. Merci de limiter les messages liées à la gestion courante des actions.

Des messages réguliers seront publiés sur ce site afin d’informer de l’évolution de la situation.