La réalité virtuelle pour les savoirs abstraits ou nécessitant la pratique du terrain »

La réalité virtuelle pour les savoirs abstraits ou nécessitant la pratique du terrain »

Selon des études, les environnements de réalité virtuelle permettent de motiver les élèves et de faciliter leur mémorisation d’informations. Ils seraient très indiqués dans l’enseignement de savoirs abstraits, ou “nécessitant l’accès au terrain”.
 Pour enseigner des savoirs ou des concepts abstraits, l’immersion, l’interaction, ainsi que la « possibilité de naviguer et de dévoiler des caractéristiques du monde réel, difficiles voire impossibles d’accès (par exemple, les abysses, l’espace, l’infiniment petit, ou l’infiniment grand) », permettent de « fournir un apprentissage plus adapté », constate Julie Giraudon, doctorante en ergonomie cognitive à l’Université de Lorraine.
« Le réalisme des lieux engendre l’engagement et la motivation des élèves dans l’enseignement », indique la doctorante en ergonomie cognitive. Les élèves ayant utilisé la réalité virtuelle montrent « de très bons résultats, parfois meilleurs que l’apprentissage traditionnel en termes de compréhension et de mémorisation des savoirs », conclut-elle.

Croiser simulateur et serious game est le meilleur moyen d’être confronter à des scénarios d’apprentissage étonnant. Cela existe depuis de nombreuses années dans le militaire et le secteur aéronautique. Avec l’oculus, ce type d’approche est de plus en plus abordable.

Repéré depuis La réalité virtuelle pour les savoirs abstraits ou nécessitant la pratique du terrain » VousNousIls

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous