Créée il y a deux ans, la jeune pousse agrège, dans sa deuxième version, des formations en ligne sur les “thématiques de demain”. Les trois amies co-fondatrices rêvent d’un #e-learning qui outrepasserait les frontières et les différences d’âges. Avec leur projet, elles voient une façon de lutter contre le “décrochage #numérique“.

Devenir un pro de la photographie urbaine ? Comprendre enfin ce qu’est la blockchain ? Ou encore, réussir à construire son propre chatbot ? Qu’il soit créatif, business ou technologique, le spectre des cours en ligne proposés sur la plateforme Kokoroeest large. La startup, dont le nom signifie le « savoir » en japonais, s’est fixé comme défi de proposer des formations numériques sur les « thématiques » de demain. Un pari fondamental lorsque l’on sait que « 72%* des digital natives estiment que s’autoformer est un devoir », rappelle Béatrice Gherara.

Une transmission universelle du savoir

Kokoroe v.2 repose ainsi sur une cinquantaine de formations en ligne (en anglais et en français), disponible gratuitement et constituée par un collectif de 600 experts. Le catalogue est renouvelé à chaque fois qu’une nouvelle tendance se dessine.

Quid du modèle économique ?

En parallèle à l’accès gratuit des formations, une formule premium est également proposée pour 2,99 euros. Elle offre des services supplémentaires tels que des vidéos éducatives, l’accès à des projets ou à la communauté des alumnis (les anciens élèves, ndlr.) Il s’agit, avec la levée de fonds réalisée il y a deux ans, des sources de financement actuelles de la startup. « Nos experts jouent le rôle d’influenceur et cela nous permet de générer beaucoup d’abonnements auprès de leur communauté, de nous créer ainsi un important trafic », explique Béatrice Gherara.