S’il parait assez simple de créer du plaisir dans l’#apprentissage de manière temporaire, il est en revanche nettement plus compliqué d’entretenir durablement la motivation. L’enseignant-chercheur et fondateur de Didask, Son Thierry Ly, rencontré à l’occasion de la 1ère édition du Learning Show, livre ses astuces pour lutter contre le décrochage des apprenants.

Proposer un challenge adapté

Pour Son Thierry Ly, « le challenge doit porter sur la compétence qu’on cherche à développer au cours de la #formation ». Exemples : « former à la prise de parole en public » ou « développer une application web avec PHP 5 ». Du précis et de l’atteignable ! Une recommandation très utile car « trop de formations peuvent mettre les apprenants dans une situation où ils se trompent pour une mauvaise raison et se découragent ». En d’autres termes, il s’agit de ne jamais faire de hors sujet ou du digressif, au risque de perdre l’attention de vos apprenants. Un ingénieur venu apprendre un langage informatique n’est pas là pour se voir évaluer ses capacités en management.

Aller crescendo dans l’apprentissage

« La difficulté doit croître avec son niveau de compétence, et donc dans le temps, sur la durée de la formation. » Mieux vaut commencer par l’apprentissage des compétences de base puis monter progressivement le niveau de difficulté. Sur une formation dont le thème est la gestion de crise par exemple, posez d’abord les bases de ce qu’est une crise, puis travaillez sur quelques cas concrets courants et résolubles, plutôt que de s’attaquer tout de suite aux cas de figure les plus complexes. « Attention aussi à ne pas alterner le facile et le difficile au cours de la formation, prévient Son Thierry Ly,car c’est courir le risque de déstabiliser l’apprenant et de lui faire perdre ses repères. »

Par Régis Delanoë