Socrate a dit : « La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé ».

Certes, mais dans la pratique, c’est souvent plus compliqué.

Entreprendre, c’est s’exposer à l’échec

Si demain vous souhaitez accomplir de grandes choses et lancer votre entreprise, sachez que l’échec est omniprésent dans le monde de l’entreprenariat. Les start-up par exemple sont des machines à échouer. Le business model américain l’a bien intégré c’est pourquoi il a toutes ces belles success story à son actif. Quel entrepreneur US n’a jamais connu de failles lorsqu’il a lancé son activité ? Si on prend l’exemple du producteur Walt Disney lorsqu’il s’est lancé dans le cinéma, il avait été critiqué pour son manque d’imagination. Aujourd’hui, les enfants du monde entier grandissent avec ses productions. On a aussi l’exemple de l’allemand Albert Einstein qui était un enfant turbulent et avec des difficultés pour apprendre, pour autant, il s’est quand même vu décerné le Prix Nobel de Physique !

Intégrer l’échec dans le processus d’apprentissage

Comme évoqué plus haut, l’échec est inévitable au sein d’un processus d’apprentissage. C’est ce qui permet de ressortir plus confiant et plus grand. Lors de la conception de la formation, les ingénieurs pédagogiques et formateurs peuvent parfois rentrer dans le côté obsessionnel des scores. Pourtant, il faut intégrer le fait que l’apprentissage n’est pas juste un résultat mais c’est aussi un processus.

Anticiper l’échec de ses apprenants

Un conseil donc, ne négligez pas les erreurs de vos apprenants, ils font partie de leurs réussites futures. Pour aller plus loin dans l’accompagnement des apprenants, des recherches ont été menées pour pouvoir anticiper les difficultés des apprenants dans le e-learning. C’est notamment le cas de Mohamed Mouaici, doctorant chez Logipro au Puy-en-Velay, qui s’est penché sur la question. Les données collectées sur les logiciels de diffusion de la formation (plateformes LMS) pourraient permettre d’analyser les comportements des apprenants et d’anticiper un éventuel échec. L’objectif serait donc de proposer des solutions informatiques aux équipes pédagogiques afin de proposer des remédiations aux apprenants lorsque c’est nécessaire.

—————

Repéré depuis https://noobelearning.com/2020/11/17/lapprentissage-par-lerreur-dans-le-e-learning/