La fondation compare les niveaux de sécurité d’une quinzaine de solutions disponibles sur le marché. Les disparités en la matière sont fortes et, parfois, le diable se cache dans les détails.