Quatre ans après avoir créé son premier Mooc, l’Institut Mines-Télécom tire un premier bilan de son expérience des cours en ligne. Présent sur FUN, EdX et Coursera, le grand établissement entend développer son offre avec un objectif : concevoir 10 nouveaux par an.

OBJECTIF : 10 MOOC PAR AN

Si le rapport livre des détails chiffrés, il décrypte surtout la stratégie de développement de l’IMT en matière de Mooc, à un moment où le modèle même de ces cours est remis en question. “En 2012, lors de l’avènement de l’outil Mooc, les attentes ont été gonflées et excessives, analyse Nicolas Sennequier. Qu’il y ait aujourd’hui un retour à la réalité me paraît sage. Les Mooc ne remplacent pas les enseignements, mais permettent de rendre accessibles ces derniers.”

Dix Mooc doivent être créés chaque année, portés par les écoles de l’IMT ou conçus en partenariat avec d’autres établissements. Un rythme soutenu (la conception du Mooc prend entre douze et dix-huit mois aux équipes) mais jugé “réaliste” et rendu possible grâce à un pactole de 10 millions d’euros, cédé par Patrick Drahi

[propriétaire de l’Étudiant] à la Fondation Télécom.