Faux dans la théorie…

D’après ses créateurs, la Brain Gym®, grâce à ses quatre étapes constitutives (les étapes ECAP : énergie, clair, actif, positif ), permettrait de coordonner les parties du cerveau afin de le rendre apte à apprendre et à mémoriser.

La Brain Gym® viserait à toucher les « trois grandes dimensions » du cerveau. Nous allons les passer en revue et expliquer pourquoi cela ne fonctionne pas scientifiquement, d’un point de vue théorique tout d’abord.

Le nombre d’exercices fantasques et d’approximations scientifiques ne s’arrête pas là. Prenons par exemple l’activité qui consiste à boire de l’eau par petites gorgées, en pleine conscience et surtout en gardant cette eau quelques secondes dans sa bouche. Pourquoi ? Pour qu’elle soit directement assimilée par le cerveau. Bon, pas besoin d’aller plus loin.

… et dans la pratique

Qu’en est-il des études scientifiques sérieuses ? Eh bien aucune n’est arrivée à prouver l’efficacité prétendue de cette méthode. La Brain Gym® n’aurait pas d’effet avéré sur le cerveau. En tout cas, pas plus que n’importe quel exercice physique qui ne serait pas labellisé Brain Gym®, qui est une marque déposée. L’activité physique dans sa globalité, comme la gymnastique traditionnelle par exemple, est bénéfique pour l’apprentissage. Elle permet aux enfants d’être en meilleure santé, de développer leurs capacités cognitives, d’améliorer le fonctionnement de leur cerveau et d’être davantage ouverts, attentifs et même heureux ! Mais réaliser les 26 exercices préconisés par la Brain Gym® ne permet pas spécifiquement de conditionner le cerveau à l’apprentissage.

Pourquoi ce neuromythe est dangereux

Ces exercices ne représentent pas un réel danger en tant que tels. Cependant la Brain Gym® permet la propagation et l’ancrage de fausses idées sur le cerveau, le corps et leur fonctionnement auprès des personnes chargées de l’enseignement, mais aussi de leurs élèves. Les principes mêmes de cette méthode sont invalidés par nos connaissances en neurosciences.

Comment éviter d’être piégé alors ? Doutez, doutez de tout et de tout le monde (surtout de ceux qui proposent une solution-miracle) et croisez vos lectures, de préférence sur des sites « sérieux », afin de vous faire votre propre avis. Sacré programme… Allez, au boulot !

—————

Repéré depuis http://sydologie.com/2020/06/sus-aux-neuromythes-episode-7-buvez-de-leau-et-musclez-votre-cerveau-partie-2-2/