Il n’a fallu que quelques années et la démocratisation des forfaits de données mobiles pour que la vidéo s’impose. Les internautes en sont très friands. Toute organisation qui souhaite de la visibilité, que ce soit une entreprise ou un établissement d’enseignement, se doit de produire des vidéos.

Les contenus vidéo en pleine croissance

Quelques chiffres donnés par l’entreprise Hubspot :

  • L’intégration de vidéos dans les pages d’atterrissage peut augmenter les taux de conversion de 80 %.
  • 90% des clients déclarent que les vidéos produits les aident à prendre des décisions d’achat.
  • Selon YouTube, la consommation de vidéo mobile augmente de 100% chaque année.
  • 64% des clients sont plus enclins à acheter un produit en ligne après avoir regardé une vidéo à son sujet.
  • Un tiers du temps que les gens passent en ligne est consacré à regarder des vidéos.
  • James McQuivey, expert en marketing numérique, estime qu’une minute de contenu vidéo équivaut à 1,8 million de mots.

Les avantages cognitifs des vidéos

Contrairement aux contenus statiques, les images visuelles dynamiques interactives permettent aux utilisateurs d’adapter leur forme et leur matériel à leurs aptitudes et exigences cognitives individuelles.

Comment réaliser une bonne vidéo ?

La répartition des efforts

Nous avons vu dans un précédent article la formule du succès d’une production vidéo :

Succès = .50C + .15M + .20V + .15P

  • 50% C = Contenu et production – Le scénario ou le fil conducteur, la prise de vue, l’éclairage, la production, etc.
  • 15% M = Métadonnées – Le titre, la description, les mots-clés, les catégories, l’indexation, le résumé, les sous-titres, etc. Tout ce qui aidera les gens à trouver votre vidéo.
  • 20% V = Vignette – L’emballage statique ou contextuel qui attirera les gens quand ils verront votre vidéo affichée sur une page quelque part. Le look en un instant.
  • 15% P = Promotion – Les efforts marketing habituels.

Commencer quelque part

Réaliser des vidéos est devenu quelquechose à la portée de chacun avec un petit budget. Il n’y a donc aucun obstacle si ce n’est le fait d’oser passer le pas.