Pendant la pandémie, nombreux sont les professeurs d’université qui ont abandonné les traditionnels manuels de cours au profit de documents numériques ou de dispositifs multimédias.

Écran versus papier

Les bénéfices de l’imprimé sont tout particulièrement évidents quand on passe de tâches simples – comme identifier l’idée principale d’un texte – à des tâches qui nécessitent une abstraction mentale – comme en tirer des conclusions. La lecture sur papier augmente aussi la probabilité de se souvenir de détails – comme la couleur des cheveux d’un personnage – et de se rappeler à quelle étape de l’histoire tel ou tel événement s’est produit.

Podcasts et vidéos

Dans une enquête auprès de professeurs norvégiens et américains en 2019, ma collègue de l’université de Stavanger Anne Mangen et moi-même avons constaté que 32 % des enseignants américains remplaçaient les textes par des documents vidéo et que 15 % faisaient de même avec des documents audio. Les chiffres étaient un peu plus bas en Norvège. Mais dans les deux pays, 40 % des participants qui avaient modifié leurs exigences au cours des cinq à dix dernières années ont déclaré donner moins de lectures obligatoires.

Contextes et objectifs

Les psychologues ont montré que lorsque les adultes lisent des articles d’actualité ou des textes de fiction, ils s’en souviennent mieux que s’ils avaient accès au même contenu par voie audio.

—————

Repéré depuis https://theconversation.com/print-audio-ou-video-quels-supports-choisir-pour-mieux-apprendre-161295