Le DIY (Do It Yourself) fait fureur dans notre vie personnelle, du bricolage au jardinage en passant par la cuisine et la couture. Ce phénomène du “Faites-le vous-même”  peut aussi s’appliquer à la formation : se former par soi-même plutôt que de suivre une formation, produire ses propres ressources sans être concepteur pédagogique, aider les autres à apprendre sans être formateur. L’autonomie, ça vous tente ?

S’autoformer

Dans le cadre de la formation professionnelle, lorsqu’un besoin de formation apparaît, le réflexe est souvent de s’orienter vers les organismes, d’explorer les catalogues et de choisir la formation dont le programme semble la plus adaptée au besoin. Reste ensuite à faire un chèque de 600 à 700€ par jour de formation, et… croiser les doigts pour que ce que le programme évoque soit conforme à la réalité de la formation donnée.

Cette démarche fonctionne très bien, et les mauvaises surprises sont rares, mais le prix à payer est loin d’être négligeable.

Il existe pourtant aujourd’hui de très nombreuses offres gratuites (ou quasi gratuites) :

  • MyMooc : qui recense plus de 10.000 cours en ligne gratuits ;
  • Oui are Makers : qui vous apprend à tout faire ;
  • OpenClassRooms : qui propose de très nombreux cours IT ;
  • Coursera : un acteur MOOC de référence ;

il en existe quantité d’autres, Google est votre ami pour les trouver.

Cependant, revers de la médaille, la majorité de ces cours ne sont pas accompagnés par un tuteur ou un expert, et il faudra se débrouiller seul pour se motiver et surmonter les difficultés.

Apprendre à apprendre est bien la clé de l’autoformation.

Produire des contenus

Le DIY ne concerne pas uniquement la formation personnelle, mais également la formalisation des savoirs. Les “organisations apprenantes” qui ont compris que le partage des savoirs était une des clés de leur développement aident et donnent les moyens à tous les collaborateurs de produire eux-même des contenus de formation.

Les outils ne manquent pas pour produire et diffuser des capsules de savoir :

  • Rise : qui s’émancipe de la suite Articulate pour devenir un vrai outil auteur et plateforme de diffusion ;
  • Adobe Sparks : qui vous permet de créer de belles pages de contenus et des vidéos pédagogiques ultra-facilement, y compris depuis votre tablette ;
  • Microsoft Sway : qui démocratise la production de contenus pour le Web sans le côté “usine à gaz” de Powerpoint ;
  • Genialy : qui vous donne réellement envie de créer des contenus captivant ;
  • Explee : pour créer des vidéos dessinées en quelques clics ;
  • Animaker : pour créer des vidéos dans le plus pur style cartoon ;

Tous ces outils permettent de créer très rapidement des contenus de qualité avec un minimum d’efforts, et sans être un spécialiste du multimédia.

Former

Et si la tendance DIY en formation vous gagne, il est également possible de donner des cours en ligne sans être un formateur professionnel.

Des solutions comme SkillShare ou Udemy, mettent à disposition tous les outils pour produire et diffuser des cours en lignes, mais sont surtout des places de marché pour commercialiser ses cours.

Pour monter un véritable business formation autour de son expertise et bâtir une offre professionnelle, la solution tout en 1 LearnyBox est idéale, simple et abordable.

 

Alors prêt à vous lancer par vous-même dans la formation ?

 

“Ma réussite ? je l’ai construite moi-même.” — Ingvar Kamprad