Mooc : edX, un laboratoire pédagogique pour « happy few » français – Educpros

Mooc : edX, un laboratoire pédagogique pour « happy few » français – Educpros

Dans la concurrence effrénée que se livrent les plates-formes de #Mooc, edX fait partie des leaders. À l’occasion du edX Global Forum à Sorbonne Universités cette semaine, l’Institut Mines-Télécom et l’université Paris-Sorbonne expliquent l’attrait de la plate-forme, lancée en 2012 par Harvard et le MIT.
« edX comptabilise aujourd’hui 1.200 cours en ligne, 1.000 universités et 10 millions d’utilisateurs », se félicite Anant Agarwal, le directeur général d’edX, avant d’ajouter : « 70 % d’entre eux sont des professionnels diplômés ; 30 % des étudiants. « 

LES FRANÇAIS, « PETITS ARTISANS D’EDX »

« Nous ne pouvons pas rivaliser avec les grandes universités américaines, qui produisent en masse. Nous sommes les petits artisans d’edX », ironise Benjamin Thierry, vice-président chargé des humanités numériques et des systèmes d’information à l’université Paris-Sorbonne, membre de la Comue.

MINES-TÉLÉCOM EN QUÊTE DE VISIBILITÉ

Membre fondateur de la plate-forme FUN (France université #numérique), l’Institut Mines-Télécom, s’apprête, lui, à faire son entrée sur edX. Le Mooc « #Digital Networks Essentials », en langue anglaise, verra le jour en janvier 2017. Par ailleurs, l’Institut propose une vingtaine de cours en ligne sur FUN et Coursera.

2018-01-01T20:59:56+01:00décembre 26th, 2016|Categories: Curation triée, Méthodes et organisation, Technologie|Tags: , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous