MOOC : 7 recommandations pour produire des vidéos efficaces

MOOC : 7 recommandations pour produire des vidéos efficaces

Dans un article intitulé « Comment la production vidéo influence l’engagement des étudiants : une étude empirique des vidéos de MOOC » (titre original : How Video Production Affects Student Engagement: An Empirical Study of Videos), les auteurs P.J. Guo, J. Kim et R. Rubin donnent 7 recommandations pour produire des vidéos plus engageantes pour les MOOC. Ce résultat est issu d’une analyse de 7 millions de cessions de visualisation sur la plateforme de MOOC edX auprès de 128 000 étudiants. La mesure de l’engagement des étudiants est basée sur la durée de visualisation des vidéos et sur leur participation aux exercices d’évaluation.
Le style des cours traditionnels n’est pas adapté à la formation vidéo en ligne.
Le style des cours traditionnels, présentiels, qui a fonctionné pendant des siècles n’est désormais plus du tout adapté pour produire des vidéos de en ligne efficaces. La formation en ligne en vidéos nécessite donc d’adapter le « style pédagogique ». Afin de maximiser l’engagement des apprenants, les formateurs doivent planifier leurs cours pour les adapter au format vidéo pour le web.

Les 7 recommandations pour les créateurs de vidéos de formation :

1.Les vidéos courtes sont beaucoup plus engageantes. L’attention chute après 6 minutes.

Recommandation : bien préparer la phase de pré-production pour segmenter les vidéos en modules de 6 minutes. C’est la recommandation la plus importante !

2. Les vidéos qui mixent les slides PowerPoint avec l’image du formateur/enseignant sont beaucoup plus engageantes qu’avec les slides seuls

Recommandation : investir dans le montage des vidéos (post-production) pour montrer le à des moments opportuns. L’incrustation image dans l’image fonctionne aussi très bien.

3. Les vidéos produites avec un formateur passionné peuvent être plus engageantes qu’un enregistrement basé uniquement sur la qualité technique du studio.

Recommandation : essayer de filmer dans un environnement proche des conditions usuelles des formateurs. Il n’est pas forcément nécessaire d’investir dans un studio de production à gros budget.

4. Le style des vidéos de Khan Acadamy (didacticiels) est plus engageant que les slides ou les captures d’écran.

Recommandation : Introduire un flux continu de mouvement visuel dans les didacticiels, avec des moments d’improvisation, de façon à ce que les étudiants puissent suivre le cheminement de la pensée du formateur.

5. Les enregistrements de cours complets en haute qualité ne sont engageantes que lorsqu’ils sont découpés en modules court adaptés aux MOOC.

Recommandation : si un formateur insiste pour enregistrer son cours de façon traditionnelle, il doit adapter le déroulement des contenus à l’aide d’un ingénieur pédagogique pour respecter au mieux le format MOOC.

6. Les vidéos où le formateur parle assez rapidement et avec enthousiasme sont plus engageantes.

Recommandation : faire appel à un coach pour faire des séances de média training. Les étudiants ont la possibilité de mettre les vidéos en pause si nécessaire.

7. Les étudiants ont un engagement différents selon le type de vidéo : cours ou didacticiel.

Recommandation : pour les cours, mettre davantage l’accent sur l’expérience en début de vidéo. Pour les didacticiels, ajouter des marqueurs visibles des étapes pour faciliter la relecture et la navigation dans le contenu.

2018-01-01T21:06:12+01:00décembre 14th, 2015|Categories: Curation triée, Pédagogie|Tags: , , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.