Depuis de nombreuses années, la technologie s’est mise au service du développement des connaissances. Certaines modalités d’apprentissage séduisantes auprès des jeunes comme le mobile learning s’invitent désormais dans le champ de la formation continue.

« Si la formation à distance a longtemps représenté 25 % du total des formations, elle constitue aujourd’hui la moitié des demandes » selon Romain Rissoan, président fondateur d’Optedif, centre de formation sur mesure.

Techniquement, le mobile learning implique de créer un système mobile, sur le web ou comme application sur téléphone mobile, et d’y associer des fonctionnalités plus ou moins poussées permettant d’apprendre à son rythme.

Construire son parcours à son rythme

Ce type d’apprentissage présente un triple avantage : premièrement, le formateur peut évaluer les apprenants sur téléphone mobile parallèlement à la formation sur écran. D’autre part, le mobile learning se pose comme une réponse à un besoin d’apprentissage mobile, la formation s’effectuant en mode « embarqué ». Enfin, cette solution facilite la signature électronique nécessaire au suivi des formations, laquelle est techniquement plus compliquée à mettre en place sur ordinateur.

Un bilan positif à développer

Cependant, l’appréciation du mode d’apprentissage via mobile comporte quelques réserves. Il semble que le dispositif de formation asynchrone des solutions en ligne (c’est-à-dire que chacun peut suivre la formation à son rythme, quand il le veut) n’encourage pas à son utilisation dans la durée. Par ailleurs, beaucoup d’apprenants ont le sentiment d’une moindre qualité de formation lorsque la formation est asynchrone, étant donné qu’ils n’ont pas le formateur face à eux.

—————

Repéré depuis https://www.focusrh.com/formation/e-learning-mooc/mobile-learning-la-promesse-est-elle-realiste-33926.html