Brrr-brrr, 2 vibrations courtes dans le poignet gauche de Hugo, son assistant corporel lui rappelle qu’il a maintenant 3 jours de retard sur son programme de remise à niveau en anglais. D’un double clin d’œil, il signale à ses lunettes de réalité augmentée de masquer la notification. Son pass-international arrive à expiration en juin 2040, plus que 3 semaines pour renouveler son attestation d’anglais et pouvoir partir à l’étranger. Ça, plus sa certification cybersécurité à passer au niveau 4 avant la fin du mois, il va encore exploser son compteur formation et devoir grignoter sur son CTL (Crédit Temps Loisir) pour équilibrer son ratio imposé travail/repos. 

Une semaine avec Hugo en 2040

 

Rester dans la course

Lundi 8h30. « Pas facile de garder son boulot en 2040 » se dit Hugo en faisant défiler devant ses yeux les Glass3D (le dernier nom inventé par Microsoft pour les slides Powerpoint en relief adaptées aux lunettes de réalité augmentée) de la nouvelle réglementation CyberSecur. S’il n’obtient pas le niveau 4, il va encore dégrader son IE (Indice d’Employabilité) et cette fois-ci, non seulement son salaire indexé sur l’IE va encore baisser, mais il risque de ne plus pouvoir garder son poste chez AmaCoin (la filiale bancaire d’Amazon). Lui qui a pourtant contracté un des plus gros crédit formation de sa famille pour pouvoir suivre les meilleurs CMOOC (Certified Mooc), il continue de stagner au même niveau tant le secteur dans lequel il s’est lancé n’en finit pas d’évoluer. Il faut presque passer plus de temps à se former qu’à travailler pour rester dans la course.

 

Partager son savoir

Mercredi 18h de retour à son appart. « Eh mec ! arrête de te la jouer perso et balance-moi tes tableaux d’amortissement glissant. » vient de s’afficher en RGM (Rouge, Gras, Majuscule : l’indicateur d’importance le plus haut de la messagerie GlobaGram) sur le pare-brise de sa vieille Tesla Z. Encore une relance de Fred qui réclame son dû. Depuis 10 ans maintenant, le savoir est devenu un bien commun lourdement taxé s’il n’est pas partagé, mais Hugo a toujours du mal à donner aussi facilement ce qu’il a mis des jours à mettre au point. Cependant, il n’y coupera pas, il va devoir uploader ses tableaux dans la base de données nationale des savoirs.

 

Préparer son avenir

Vendredi à la cantine. 32 ans la semaine prochaine, plus que 28 ans à bosser pour avoir droit à la demie-retraite : « Fastoche ! » se dit Hugo cyniquement en faisant une moue de désapprobation. Et dire que tous ces robots et ces IA e-Salariées sont exonérés de taxes sociales. Les Méga-entreprises font des mégas-profits avec toute cette cyber main-d’œuvre mais n’acceptent toujours pas de contribuer aux caisses de retraite en dehors des salariés humains pour aider à leur équilibre. La seule solution pour ne pas être contraint de bosser jusqu’à la fin de sa vie est de créer son propre business. Pour cela, il lui reste encore 16 modules à valider pour avoir la certification Entrepreneur qui l’autorisera à créer sa boite. Courage mon Hugo se dit-il, plus que 2-3 ans de cours du soir et tu pourras créer et développer ton propre business sans être obligé de le faire en spin-off 70-30 (70% pour une des GAFAM autorisée à créer de nouvelles entreprises et 30% pour le créateur).

2040, c’est bientôt, dans moins de 5 quinquennats. Quel rapport à la formation voulons-nous avoir, quelle vie voulons-nous ? Une course en avant sans fin dans notre roue sociale avec en permanence sous les yeux le panneau « Toujours plus !? » Nous avons le pouvoir d’appuyer sur la pédale de frein; il peut même se glisser dans une urne.

 

« Se former : une préoccupation de tous les jours. » —Bernard TAUP, Ministre de l’emploi.