Jeff Weiner, CEO du réseau social professionnel aux 450 millions d’utilisateurs mondiaux, n’aura attendu que quelques mois, après son rachat pour 26,2 milliards de dollars par Microsoft, avant de communiquer sur les grandes orientations stratégiques de LinkedIn. C’est à l’occasion d’une conférence, organisée à San Francisco le 22 septembre, que ce dernier a présenté les toutes dernières fonctionnalités dont pourront bénéficier ses utilisateurs, avec en star la plateforme LinkedIn Learning. En déployant ce nouveau service, environ un an après le rachat de Lynda.com, Jeff Weiner confirme que « l’éducation et la formation restent l’une des priorités de LinkedIn ».

A peine 14 ans et il a déjà tout d’un grand !

Alors que certains réseaux sociaux, pourtant appréciés du monde professionnel, peinent encore à trouver leur business model, LinkedIn est parvenu à développer les services qui lui ont permis de devenir bénéficiaire moins de 3 ans après sa création. Avec un modèle économique qui repose majoritairement sur ses services de recrutement (62% de son CA en 2006) et son offre d’abonnement premium (20% en 2006), l’entreprise a toujours su adapter sa stratégie pour proposer de nouvelles fonctionnalités pertinentes.

Une offre formation personnalisée centrée sur le développement des compétences

Depuis plusieurs années, un des axes fort du développement de LinkedIn repose sur la collecte, l’analyse et l’exploitation des données de ses utilisateurs avec lesquelles il alimente son Knowledge graph . Cette immense base de connaissance permet de représenter de manière dynamique les relations entre ses 450 millions d’utilisateurs, les 190 millions de jobs, les 9 millions d’entreprises adhérentes, les 200 pays dans lesquels le réseau social est présent, les 35000 compétences (décrites dans plus de 19 langues), les 28000 écoles et universités ou encore les plus de 600 diplômes existants. Elle est le socle indispensable à l’ensemble des mécanismes de recommandation qui permettent au réseau social de personnaliser son expérience utilisateur : ordre d’affichage des résultats de recherche, des informations émanant de pulse ou encore suggestions de nouvelles relations, d’opportunités de jobs, etc. adaptés au profil de chacun.

Ce Knowledge graph, auquel Jeff Weiner veut donner une dimension plus globale avec le projet economic graph, sera exploité par le service learning de LinkedIn pour proposer une offre d’apprentissage personnalisé