Le partage de signets collaboratif au service des apprentissages

Le partage de signets collaboratif au service des apprentissages

Le partage de signets en ligne (social bookmarking) est une pratique qui permet de sauvegarder, organiser et commenter des pages Web dans une bibliothèque virtuelle permettant d’accéder à ses favoris depuis n’importe quel dispositif connecté.

J’utilise ces bibliothèques virtuelles de stockage dans mes pratiques personnelles et professionnelles depuis maintenant plus de 4 ans. Il m’a semblé tout à fait pertinent de le proposer à mes élèves dans le cadre des apprentissages info-documentaires lors des Travaux Personnels Encadrés. En effet, organiser de façon structurée des ressources sélectionnées sur le Web est une compétence essentielle pour appréhender les flux informationnels. Les TPE sont un dispositif qui permet aux élèves de travail en groupe ce qui est parfois difficile. L’utilisation du partage de signets à permet de mettre en avant la valeur collaborative et de rendre concrète la notion d’intelligence collective.

Apport du numérique ou technologie utilisée 

Ces bibliothèques virtuelles permettent de commenter les liens sauvegardés, ce qui leur donne une valeur ajoutée et contribue à les caractériser par une indexation à l’aide de mots clés libres qui permettent de préciser son contenu. L’usager peut également classer les liens sauvegardés dans des catégories préalablement créées.

D’autre part ces plateformes web 2.0 sont publiques et fonctionnent comme un réseaux social ce qui favorise les stratégies de recommandations et de commentaires. Chaque bibliothèque peut être consultée par un internaute qui peut consulter, commenter une ressource qu’il va trouver pertinente. Dès lors il nous est apparu intéressant d’utiliser ce dispositif pour suivre la démarche info- documentaire de nos élèves à distance. En effet les enseignants ont consulté les ressources sauvegardées par leurs élèves. Ils ont pu les commenter pour les guider au mieux dans leurs démarches.

La plateforme s’apparente ainsi à un véritable carnet de bord  collaboratif et interactif. Chaque membre du groupe élèves a accès en temps réel à toutes les ressources collectées et traitées par ses camarades, il peut également voir les commentaires des enseignants et interagir avec eux. Cette co-exploration du Web entraine une implication forte des membres d’un groupe.

La pratique du partage de signets matérialise plusieurs étapes de la recherche d’informations dans un seul et même outil.  La catégorisation des ressources au sein des bibliothèques de signets en ligne, via l’indexation ou les commentaires, peut également aider à la conceptualisation et à l’appropriation du contenu des ressources par les apprenants. Ils font moins de copier coller lors de la rédaction du dossier et l’observation de l’évolution de la structuration des bibliothèques témoigne d’une meilleure appropriation des connaissances.

Relation au thème de LUDOVIA 2013

« Imaginaire et promesses du numérique«

Les bibliothèques virtuelles de signets sont de véritables annexes de la mémoire. Elles permettent de sauvegarder, organiser, annoter les informations pertinentes collectées sur le web. Elles favorisent la collaboration et le suivi à distance grâce aux fonctionnalités du web social. Ces technologies numériques permettent de prolonger les apprentissages et le lien pédagogique hors la classe et hors le temps scolaire. Il faut bien veiller à bien accompagner l’élève pour qu’il mette réellement en place des stratégies qui permettront la construction de savoirs et que les promesses du numérique servent réellement les apprentissages.

Voir le programme général de l’Université d’été LUDOVIA 2013 ici

 

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous