L’abandon en FOAD

L’abandon en FOAD

Clément Dussarps a soutenu sa de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication (sous la direction de Didier Paquelin) le 27 novembre 2014 à l’Université Bordeaux Montaigne, travail de recherche dans lequel il essaie de déterminer les facteurs socio-affectifs expliquant l’abandon, ou inversement la , dans le cadre des dispositifs de ouverte et à distance ().

Depuis le développement des cours en ligne ouverts et massifs connus sous l’acronyme , les chercheurs établissent, selon l’auteur, un constat récurrent, celui de l’abandon, constituant de facto « un enjeu important tant pour les apprenants que pour les organismes de formation, que ce soit pour des raisons économiques, sociales, ou encore d’image (de soi ou publique) ». Les besoins des apprenants en termes d’accompagnement, ajoute Clément Dussarps, sont tant techniques, cognitifs et métacognitifs, qu’affectifs. C’est en particulier sur cette dernière composante que se focalise la présente thèse ou plus exactement sur la question de la socio-affectivité au vu de l’importance et de la prégnance de la dimension sociale dans l’.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.