EdTech en Europe : l’intelligence artificielle, la révolution qui vient – Educpros

EdTech en Europe : l’intelligence artificielle, la révolution qui vient – Educpros

Dans un marché des EdTech en forte croissance, l’intelligence artificielle est en train de s’imposer comme le prochain défi technologique à relever. C’est l’analyse faite par Benjamin Vedrenne-Cloquet, cofondateur d’Ibis Capital et d’EdTechXEurope, dont la cinquième édition se tient à Londres, ces 20 et 21 juin 2017, en partenariat avec EducPros

Le marché mondial des EdTech est-il toujours en pleine croissance ?

Oui, c’est toujours le cas. Selon les régions du monde, la croissance annuelle s’établit à + 18 %, voire + 25 %. Les chiffres sont particulièrement élevés dans les pays émergents. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter.

On voit tout de même apparaître des fonds d’investissement dédiés aux EdTech, à l’image de votre propre structure, Ibis Capital. Qu’ont-ils à y gagner ?

Le marché des EdTech est beaucoup moins risqué, moins volatile que bien d’autres secteurs. Pour des investisseurs qui cherchent à investir sur le long terme, il est donc très attractif.

On entend beaucoup parler d’intelligence artificielle appliquée à l’éducation. Est-ce là où il faut investir ?

C’est certain. Il y a d’ores et déjà des exemples significatifs dans le domaine, à l’image de Jill Watson, le professeur assistant créé par un enseignant de l’université Georgia Tech, aux États-Unis. Cet #outil a été utilisé pour répondre aux questions des étudiants pendant cinq mois, sans que ces derniers se rendent compte que ce n’était pas un humain qui interagissait avec eux !

L’IA (intelligence artificielle) pose de nombreuses – et nouvelles – questions sur l’école : que signifie l'”intelligence humaine” ? Comment repense-t-on #l’éducation à l’aune de ces évolutions ? L’IA n’apparaissait pas sur les radars du secteur de l’#éducation il y a cinq ans. Ce qui prouve, au passage, que les évolutions peuvent être rapides.

Toutefois, si l’on veut vraiment transformer l’éducation, notamment via une personnalisation très fine des cours, les données personnelles sont primordiales. Il ne faut donc pas que les bonnes intentions européennes entravent cela. La personnalisation est la clé même du système.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous