Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science | École branchée

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science | École branchée

En seconde partie de sa présentation lors du symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE) », le Dr Steve Masson a énoncé des principes neurologiques aux réelles retombées positives en .

Steve Masson a énuméré des principes pédagogiques en lien avec le fonctionnement du cerveau qui, pour leur part, sont effectivement soutenus par la science.

Activer ses neurones de façon régulière

Le premier se nomme « l’activation neuronale répétée ». « Lorsqu’on apprend, le cerveau change », résume le chercheur, en faisant référence à la plasticité du cerveau.

Étudier plus souvent, moins longtemps

Le deuxième principe évoqué par le Dr Masson est « l’effet d’espacement ». Ce serait l’un des principes les plus solidement soutenus par la science, même si peu connu en éducation. Il consiste à diminuer la longueur des périodes consacrées à l’apprentissage ou l’étude d’un concept au profit de leur répétition. Autrement dit, vaut mieux travailler quatre périodes de 30 minutes dans une semaine qu’une période de deux heures consécutives sur une même notion.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous