Le challenge pour l’enseignant

  • Davantage de travail en amont

La préparation des cours demande plus de temps. En particulier, il faut s’assurer que, quel que soit le choix des étudiants, la progression reste logique. Cela suppose de définir clairement les prérequis et de prévoir différents moments où ils peuvent être abordés, afin que les étudiants aient bien, à tout moment, les bases nécessaires à la compréhension du cours.

  • Une nécessaire adaptation

Il faut réajuster le cours d’une semaine sur l’autre, en réorganisant le cheminement global ou en détaillant certains aspects en fonction des choix des étudiants. « Organiser ce type de cours n’est certainement pas la solution de facilité mais ne fait-on pas ce métier par passion et pour former au mieux les étudiants ? »

Les résultats

L’évaluation est qualitative, et non quantitative, mais elle montre de bénéfices pédagogiques mesurés de plusieurs manières :

  • Une bonne participation des étudiants qui, dans leur grande majorité, se sont prêtés au jeu en votant. A noter que l’activation de l’option de vote par SMS a permis de contourner des problèmes techniques ou de wifi.
  • Un auditoire engagé dans l’apprentissage : ce comportement s’est ressenti pendant les cours à travers des réactions non verbales (sourires, attention soutenue, participation aux votes…).
  • De bons résultats à l’examen.
  • Des étudiants satisfaits du cours, et plus particulièrement du dispositif pédagogique d’après les questionnaires d’évaluation.

Perspectives : comment aller plus loin à partir de cette expérience ?

  • Individualiser la formation

En complément du cours, Francesco Contino envisage de réaliser des capsules vidéo et de mettre à disposition des textes et des exercices entre lesquels les étudiants pourront choisir : alors qu’ils sont appelés à travailler dans le domaine de l’énergie sans être eux-mêmes des spécialistes, l’idée est de leur permettre de se créer leur propre culture scientifique.

  • Quelle transposition possible ?

Dans d’autres cours, les étudiants pourraient avoir le choix, par exemple, entre plusieurs exercices à faire ou entre plusieurs cas pratiques qui permettent d’appliquer la théorie. Cependant, « il ne faut pas oublier qu’un dispositif seul n’est jamais la panacée », rappelle Francesco Contino : « la meilleure pédagogie, c’est d’introduire de la diversité dans les cours. »