Théorie du Mind Mapping

Théorie du Mind Mapping

Quiconque étudie la nature et le fonctionnement de la mémoire humaine ainsi que les autres grands rôles du cerveau est immanquablement fasciné par ses remarquables capacités.

Attrayant par son côté ludique et stimulant, le Mind Mapping est néanmoins une technique d’une puissance étonnante. En faisant appel à cet outil, vous découvrirez comment tirer parti des incroyables facultés du cerveau humain.

Qu’est-ce qu’une Mind Map ?

Une Mind Map, encore appelée topogramme, schéma heuristique ou carte mentale, constitue un extrêmement efficace d’extraction et de mémorisation des informations. Il s’agit d’une méthode créative et logique pour prendre des notes et consigner des idées, qui consiste littéralement à « cartographier » votre réflexion sur un thème.

Toutes les Mind Maps disposent d’éléments communs. Articulées autour d’un noyau central, elles mettent en œuvre des lignes, des symboles, des mots, des couleurs et des images illustrant des concepts simples et faciles à mémoriser. L’élaboration d’une Mind Map permet de transformer une longue liste de données rébarbatives en un diagramme attrayant, coloré, logique et hautement structuré, en harmonie avec le fonctionnement naturel du cerveau.

Les cinq caractéristiques essentielles d’une Mind Map sont les suivantes :

  • Le sujet ou thème de la Mind Map est symbolisé par une image centrale.
  • Les idées ou rubriques principales sont disposées autour de l’image centrale sous forme de branches.
  • Chaque branche s’accompagne d’une image-clé ou d’une expression-clé dessinée ou imprimée sur la ligne qui lui est associée.
  • Les idées périphériques sont représentées en tant que « rameaux » de la branche connexe.
  • L’ensemble des branches forme un arbre dont les nœuds sont liés les uns aux autres.
Exemple de Mind Map

L’architecture naturelle du cerveau à l’origine de la théorie des Mind Maps

Un moyen plus clair, plus naturel et plus efficace d’utiliser nos cerveaux

Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous goûtez une poire bien mûre, respirez le parfum d’une fleur, écoutez de la musique, contemplez un ruisseau, retrouvez une personne aimée, ou évoquez le passé ? La réponse est à la fois simple et incroyablement compliquée. La moindre parcelle d’information qui pénètre dans le cerveau, chaque sensation, souvenir ou pensée, qui incorpore tout un monde de mots, de symboles, de goûts, d’odeurs, de formes, de couleurs, d’images, de rythmes, de sons ou de textures peut être représentée sous la forme d’un noyau central à partir duquel émanent des dizaines, des centaines, des milliers, voire des millions de ramifications.

Le pouvoir des images

En 1970, la revue Scientific American publia un article sur les travaux menés par Ralph Haber démontrant que l’aptitude d’un individu à identifier correctement une image se situe entre 85 et 95 %. Cette découverte est étayée par le dicton bien connu « Une image vaut mille mots ». En effet, notre mémoire des images est particulièrement développée car celles-ci font appel à une gamme extrêmement large d’aptitudes du cortex cérébral, dont l’imagination au premier chef

2018-01-01T21:03:21+01:00 mai 12th, 2016|Categories: Curation triée, Pédagogie, Technologie|Tags: , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.