Michel de Montaigne, c’est qui ?!

D’après sa célèbre formule, le but du précepteur – et plus généralement de l’enseignant – vis-à-vis de l’élève est de « faire la tête bien faite plutôt que bien pleine ».

Il juge l’apprentissage par cœur des savoirs inefficace et dénonce le gavage des élèves. Selon lui, c’est en formant le jugement de l’élève qu’on l’aide à développer son intelligence et sa personnalité. Il prend pour exemple les dialogues de Socrate, où l’enseignant laisse d’abord l’apprenant s’exprimer en le guidant dans son raisonnement. Par ailleurs, comme Rabelais, il porte une critique virulente contre le pédantisme et l’acquisition d’une science abstraite.

Et Michel de Montaigne, ça donne quoi aujourd’hui ?

En tant que philosophe humaniste de la Renaissance, Montaigne est à la racine de la pensée occidentale contemporaine. Tout particulièrement, la pédagogie prônée dans ses Essais s’avère d’une remarquable modernité :

– Il introduit l’impératif de sonder le niveau de ses apprenants ;
– Il condamne toute forme de contrainte dans les méthodes d’enseignement ;
– Il encourage l’élève à effectuer des voyages,.

—————

Repéré depuis http://sydologie.com/2021/05/pedagogo-13-michel-de-montaigne/