Paysage éducatif numérique actuel et futurs possibles – Célya Gruson-Daniel

Paysage éducatif numérique actuel et futurs possibles – Célya Gruson-Daniel

La plateforme de France Université (FUN) a fêté ses un an en janvier 2015. Son annonce puis son lancement avaient été largement relayés par la presse spécialisée mais aussi générale. Cette vague médiatique s’est accompagnée dans le milieu de l’enseignement supérieur du développement de premier MOOC mais aussi de questionnement sur cet objet aux contours encore flous. Le centre Virchow-Villermé est un des instituts pionniers dans la création de MOOC en France. Ce sera au total 17 MOOC qui auront été produits par la MOOC Factory du Centre à la fin 2015. Pour le Centre dont un des axes principaux est l’ à la santé publique et globale, ces MOOC sont une première étape. En effet, des sujets comme la santé nécessitent un accès et une diffusion des ressources à l’image de ces thématiques au potentiel et à l’impact social élevé. Mais quelles initiatives et dispositifs peuvent s’articuler avec les MOOC pour un enseignement en ligne, gratuit et ouvert au plus grand nombre ? En tant que coordinatrice des MOOC du Centre Virchow-Villermé, je souhaite revenir dans cet article sur le paysage éducatif à distance actuel et vous proposer une vision de l’enseignement en santé publique englobant les potentialités offertes par le numérique. Cette vision se base sur le partage de ressources éducatives en libre accès accompagné de dispositifs modulaires s’adaptant aux diverses demandes et besoins des participants et des instituts d’enseignements supérieurs.
 Une solution pourrait être de proposer un socle constitué d’un mettant à disposition des ressources (syllabus, plan de cours, supports du cours, fichiers audio) en licence CC- BY-SA pour permettre la réutilisation de ces ressources au plus grand nombre. Une sélection de vidéos des MOOC serait mise en ligne sur une chaîne de vidéos favorisant leur visibilité et leur partage. Ce socle offrirait ainsi un libre accès aux connaissances et une visibilité des contenus. Concernant l’intégration de ces connaissances et la certification, des hybridations sont à imaginer entre les fonctionnalités des MOOC et des ENT.

On le sait le copyright est un frein à l’innovation. Les , notion plus anciennes que les MOOC, se développent lentement mais surement. C’est une révolution souterraine qui par sa massification permet désormais de réaliser des parcours sur mesure, adapté aux besoins de chaque utilisateur.

Repéré depuis Paysage éducatif numérique actuel et futurs possibles – Célya Gruson-Daniel

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.