À l’occasion de la première journée de l’Université d’hiver de la formation professionnelle, le 30 janvier à Biarritz, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a détaillé les principaux enjeux liés à la mise en œuvre du compte personnel de formation, dans le cadre de la loi relative à la liberté de choisir son avenir professionnel.

Destin

« Nos concitoyens veulent être dans le siège du conducteur, le compte personnel de formation monétisé répond à cette logique. Le fait de choisir son destin permet de faire des choix qui vous concernent et de ne pas être dépendant », a assuré la ministre. Laquelle fonde de grands espoirs sur l’effet entraînant de l’application mobile CPF, lancée par la Caisse des dépôts à l’automne prochain. « 26 millions d’actifs auront accès à leurs droits, ils auront vraiment l’impression de décider par eux-mêmes, tout en ayant la capacité de négocier des abondements avec leur entreprise. Le pari sera aussi gagnant pour ces dernières », a complété Muriel Pénicaud devant les 1 200 participants de l’Université d’hiver de la formation professionnelle.


Repéré depuis https://www.actualite-de-la-formation.fr/une-du-sommaire/une-de-2019/ouverture-de-la-16e-universite-d-hiver-de-la-formation-professionnelle-avec-le-cpf.html?