Un univers en expansion

La presse souligne la mue des MOOC qui se transforment dans leurs modèles économiques et pédagogiques tout en s’installant tranquillement dans le paysage.  Des recherches publiées en 2019 évaluent les usages, les avancées et les limites des MOOC. Entre déception et exploration, surprise et adaptation, le format continue de chercher ses marques et de creuser son sillon.

Recherche 1 : Je choisis mon MOOC selon sa présentation visuelle

Recherche 2 : Les pratiques des apprenants dépendent de leur historique socioculturel

Recherche 3 : Des MOOC rencontrent le succès là où on ne les attend pas forcément

Recherche 4 : Des indices s’accumulent sur le mirage de l’apprentissage collaboratif en ligne

Recherche 5 : Les modes d’évaluation en ligne sont remis en question, voire contournés  

Recherche 6 :  Les schémas de présentation des savoirs facilitent la rétention d’information dans les MOOC

Un véritable questionnement pédagogique

La vitalité de la recherche autour des MOOC est rassurante tout comme la réflexion pédagogique menée à leur endroit. Jean Heutte dresse la perspective sociale-conative de la persistance en e-formation dans le traité de la e-formation des adultes de 2019. Un recensement de travaux met en évidence que l’une des raisons majeures du décrochage en e-formation est davantage liée à des difficultés d’ordre psychosocial, en particulier un sentiment d’isolement des apprenants, plutôt qu’à des difficultés liées aux usages technologiques. La solution du travail en groupe demeure insatisfaisante car elle suppose de nombreux prérequis bien souvent absents que Heurte rappelle.

—————

Repéré depuis https://cursus.edu/articles/43036/ou-en-sont-les-mooc-6-recherches-passionnantes-sur-le-sujet#.XZywjC_pNTZ