Dans le modèle de cerveau trinitaire de MacLean, le système limbique est considéré comme le cerveau « émotionnel », car il a été démontré que les structures des composants affichent des niveaux élevés d’activité neuronale lors d’expériences émotionnelles.

Le rôle du cerveau paléomammalien/émotionnel

Le cerveau émotionnel est également appelé cerveau paléomammalien, en raison du développement des structures cérébrales qui le composent au début de l’évolution de l’homme. Le cerveau paléomammalien n’est pas seulement important en raison du rôle qu’il joue dans l’émotion et la motivation ; cette structure cérébrale est également responsable de l’amélioration de l’apprentissage et de la mémoire, offrant une plus grande flexibilité dans notre comportement et nous permettant de surveiller les événements à l’extérieur et à l’intérieur de notre corps, ce qui est une qualité essentielle pour le développement du « soi ».

L’amygdale et le système affectif

Dans le système limbique se trouve l’amygdale, dont il a été démontré qu’elle contrôle nos réponses émotionnelles instantanées. L’amygdale est donc susceptible de représenter la région cérébrale en charge du système affectif, qui est responsable de beaucoup de nos jugements, comme le discernement entre le bien et le mal, le sûr et le menaçant, l’ami et l’ennemi.

Ce qu’il faut retenir

Le cerveau émotionnel représente l’un des « trois cerveaux » proposés par le neuroscientifique Paul MacLean dans son modèle « Triune Brain ». MacLean a fait référence au système limbique, qui contrôle en grande partie la réponse émotionnelle chez l’humain, comme le cerveau paléomammalien. On pense que cette région s’est développée quelque temps après le cerveau « reptilien » ou primal. Les structures des composants qui composent le cerveau des paléomammifères comprennent l’amygdale, le thalamus et la zone tegmentale ventrale (VTA). Chacune de ces régions joue un rôle intégral dans notre réponse émotionnelle à la stimulation sensorielle.

—————

Repéré depuis https://academy.lotincorp.biz/nos-trois-cerveaux-le-cerveau-emotionnel/