Dans son MOOC (massive open online course«  Leaders of learning : les pilotes du changement  », [1] Richard Elmore propose aux participants d’analyser leurs conceptions de l’apprentissage à l’aide de ce qu’il nomme les «  quadrants de l’apprentissage  ». Après avoir découvert son profil d’apprenant, chacun est invité à analyser la façon dont ses représentations façonnent son action d’enseignant, de cadre ou, plus largement, de pilote d’une organisation apprenante. D’après Elmore, nos représentations, nos convictions, nos croyances sur l’apprentissage constituent tantôt des leviers, tantôt des freins quant à notre action pédagogique. L’analyse critique et dynamique de ces dernières permettrait d’adapter efficacement nos réponses pédagogiques.

Le récent congrès du numérique éducatif de la Mission laïque française a sans doute été un bon exemple de cet alignement. L’association, qui a en gestion directe ou indirecte plus d’une centaine d’établissements sur quatre continents, se trouve face à des défis pédagogiques et formatifs évidents. La diversité et la spécificité des publics et des environnements d’enseignement appellent des réponses qui ne peuvent se contenter de manuels ou de modes d’emploi. L’intégration du numérique est vécue par les professionnels et les équipes comme une opportunité de partage et de diffusion des initiatives enseignantes.

Preuve en est le remarquable forum pédagogique à l’initiative du duo de formateurs du réseau Amérique. Remarquable non pas par la complexité de la scénarisation pédagogique ou par les spécificités techniques des solutions numériques utilisées. Remarquable car ces formateurs ont fait le choix d’offrir à tous les enseignants de l’association une plateforme de visioconférence ouverte, où chacun est libre d’organiser et de donner suite à un moment de partage, sans formalisation contrainte ni obligation de production à livrer, et surtout sans contrôle ni labellisation par quiconque.


Repéré depuis http://www.cahiers-pedagogiques.com/Les-vertus-de-la-confiance