Les MOOC (Massive Online Open Course) sont devenus pour IFP School un outil de formation, de communication et de recrutement de ses futurs étudiants, mais également un laboratoire pour tester des pédagogies innovantes. Depuis la naissance des MOOC à l’école, en 2014, plusieurs innovations ont été testées pour conserver l’engagement de nos apprenants de semaine en semaine, citons pêle mêle :

  • les Serious Game pour permettre aux apprenants d’appliquer leurs savoirs et non pas seulement de les mémoriser,
  • le storytelling et l’animation de communauté d’apprenants pour maintenir les participants motivés et éviter les décrochages,
  • la réalité virtuelle pour immerger l’apprenant dans un environnement d’apprentissage réaliste,
  • ou encore les Serious Escape Games pour apprendre en s’amusant dans des environnements virtuels.

Dans le MOOC Tomorrow’s Mobility, sorti à l’automne 2018, nous avons travaillé l’approche pédagogique, en contrôlant le nombre d’objectifs pédagogiques par vidéo et en limitant leur durée entre 5 à 10 minutes maximum.

Il n’y avait donc « plus qu’à » trouver un moyen de mettre à disposition toutes ces synthèses de façon simple et attrayante. Nous avons cherché une solution originale permettant d’améliorer la mémorisation des notions importantes. Nous avons alors fait appel à Béatrice Lhuillier, facilitatrice graphique et auteur du livre « Sketchnote Time ». Concrètement, le Sketchnoting est une méthode de prise de notes mêlant l’écrit et le dessin. C’est une technique de « facilitation graphique » comme le scribing, le mindmapping, etc. L’intérêt pédagogique était évident pour nous : améliorer la mémorisation des informations en listant les points clefs sous forme de dessins et de textes courts pour accompagner les apprenants dans leur processus d’ancrage des nouvelles notions par l’utilisation de plusieurs canaux mémoriels.

Les synthèses de toutes les vidéos du MOOC ont été mises en dessins par Béatrice. Il n’en résulte pas moins de 32 planches pour le MOOC Tomorrow’s Mobility (Novembre 2018), et 30 planches pour le MOOC Energy Transition (Avril 2019).

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Nous avons créé un objet “phygital” : un petit livre de 30 pages – physique et interactif à la fois – rassemblant toutes les sketchnotes. Pour ce faire, nous avons introduit de la réalité augmentée, en utilisant l’application Zappar. Cette application de RA permet, grâce à un simple QR code (nommé Zap), d’augmenter les sketchnotes afin que l’utilisateur accède à des contenus complémentaires. Sur chaque sketchnote, nous avons donc ajouté un « Zap » et y avons intégré virtuellement la vidéo correspondante ainsi qu’un document de ressources complémentaires.

Derrière cette innovation, se cache la notion de « phygital ». Initialement, ce terme désignait la rencontre des techniques du marketing et du commerce digital avec celles du commerce physique. Plus généralement, ce concept du début des années 2010 traduit le fait de rapprocher le physique et le digital, comme nous l’avons fait avec ces deux livres ! La conception de ces ouvrages en Réalité Augmentée nous a permis d’explorer la pédagogie phygitale. Toutes les ressources digitales du MOOC sont ainsi transportables physiquement par l’intermédiaire du livre.

Vous avez envie d’essayer ? En conclusion, la conception de cet ouvrage “phygital”, qui rassemble toutes les ressources de nos MOOCs, nous a permis d’animer la communauté de nos MOOCers et de maintenir la curiosité et la motivation de nos apprenants. Cette innovation pédagogique, comme d’autres que nous avons déjà testées dans nos MOOCs, nous a permis d’obtenir un taux de complétion moyen de 23% pour l’ensemble de nos MOOcs pour des valeurs moyennes de taux de complétion, habituellement observées sur les MOOCs, comprises entre 5 et 7%!

Si vous voulez vous procurer un exemplaire de ces livres, ils sont en vente à prix coûtant via les liens suivants:

Encore un grand merci à Béatrice Lhuillier, sans qui nous n’aurions pas pu sortir ces deux livres !

—————
Repéré depuis https://www.linkedin.com/pulse/learning-scanning-ou-comment-une-ressource-phygitale-en-cahagne/