Bye-bye les formations en salle ! Poussé par de nombreux outils tels que la vidéo et la réalité virtuelle, le blended-learning était la modalité pédagogique la plus plébiscitée par les professionnels de la formation en 2018, d’après une enquête réalisée par l’ISTF entre octobre et décembre derniers, auprès de 400 experts.

64 % des modalités en blended-learning

La formation mixte, mélangeant les dispositifs présentiels et distanciels, prend de l’ampleur. En 2018, elle a représenté 64 % des modalités mises en œuvre, soit 8 % de plus qu’en 2017. La poussée du blended-learning se fait au détriment du présentiel, qui continue sa chute avec 4 points de moins en 2018. Seuls 29 % des répondants réalisent des parcours 100 % en présentiel. Le secteur public fait toutefois office d’exception : le présentiel représente encore 45 % des parcours mis en place.

14 % jugent le micro-learning efficace

Malgré la montée en puissance du digital et le recul des formations en salle, le présentiel reste, aux yeux des responsables formation, la modalité la plus efficace (22 % des sondés), devant la classe virtuelle (16 %), le fast-learning (moins de 15 min, 14 %), le micro-learning (moins de 2 minutes, 14 %, contre seulement 2 % en 2016). A noter que les « nouvelles » modalités comme la réalité virtuelle, la vidéo et le mobile learning affichent des taux d’efficacité encore faibles, entre 8 et 10 %.


Repéré depuis https://www.exclusiverh.com/articles/blended-learning/le-blended-learning-s-impose-dans-la-formation.htm