La scale-up autrichienne GoStudent, spécialiste des cours particuliers à distance, est aujourd’hui la plus importante EdTech d’Europe. Elle doit son expansion à une Liégeoise de 31 ans.

La licorne est aujourd’hui valorisée à 1,4 milliard et compte 600 employés. Chaque mois, 400.000 leçons sont données à distance, grâce à la plateforme autrichienne.  Un joli succès qui a une petite odeur de sauce lapin. Si la scale-up brille aujourd’hui partout en Europe, c’est en bonne partie grâce à Laura Warnier, une Liégeoise expatriée au pays de Mozart. Arrivée comme la deuxième employée, elle est en charge de la croissance et du déploiement de la plateforme partout dans le monde.

French touch

L’entreprise est un peu à l’opposé des boîtes par lesquelles est passée la Liégeoise, mais le projet est visiblement alléchant. « J’ai rejoint l’équipe au tout début. À l’époque il n’y avait que les deux fondateurs et un employé », explique Laura Warnier. Elle y sera engagée pour faire briller GoStudent, notamment à l’étranger. « Et une nouvelle fois, comme j’étais francophone, on a rapidement débuté l’expansion par le Benelux et la France. »

Désormais bien installé en Europe et épaulé par les investisseurs, GoStudent veut encore voir plus loin avec un intérêt pour les autres continents. Le tout se fera sous l’œil attentif de la Belge. « Cela fait cinq ans que je vis ici et deux ans et demi que je travaille pour GoStudent. J’apprécie beaucoup Vienne et je ne me vois pas occuper ma fonction ailleurs qu’ici. Pour le moment, je n’ai donc pas la volonté de changer », rassure  Laura Warnier.

—————

Repéré depuis https://www.lecho.be/entreprises/technologie/laura-warnier-madame-croissance-du-roi-europeen-de-l-edtech/10318866.html