On est un peu perplexes. Il n’est pas rare qu’un service de communication prenne Sydo pour un studio de production et nous contacte simplement pour coller une voix off déjà écrite sur des illustrations presque terminées – alors qu’on est spécialisés dans la création de contenus sur-mesure. Il est fréquent qu’on nous demande de réaliser des spots publicitaires pour faire la pure promotion d’un produit ou d’un service banal – alors que notre truc, c’est d’expliquer des choses complexes à l’aide d’outils adaptés. Mais depuis quelque temps, nous faisons face à un autre type de demande assez cocasses.

Parfois, des loups en costume nous demandent d’être pédagogiques dans l’absolu, ex nihilo. Ouvrons un dictionnaire (en l’occurrence le précieux Trésor de la langue française – TLF) :

Pédagogie : Ensemble des méthodes dont l’objet est d’assurer l’adaptation réciproque d’un contenu de formation et des individus à former.

C’est bien ce qu’on pensait : la pédagogie, c’est justement l’adaptation du contenu aux formés. Il n’existe pas d’outils pédagogiques en eux-mêmes, déconnectés de tout contenu. Les moyens utilisés pour transmettre des connaissances et faire acquérir des compétences dépendent de la matière même de la formation : une vidéo n’est pas pédagogique en elle-même, ni un mini-jeu, ni un schéma. Ils sont adaptés, ou non, à la transmission d’un contenu. De même, ils sont adaptés, ou non, à la cible visée : on n’utilisera pas les mêmes outils selon qu’on souhaite expliquer le management à des enfants, à des cadres ou à des cadres aveugles.

Cela nous paraît être le b.a. ba de la formation… et pourtant, ce sont des ingénieurs pédagogiques qui nous font ces demandes de pédagogie sans fond.

On est un peu perplexes.

—————

Repéré depuis http://sydologie.com/2019/11/la-pedagogie-sans-fond/