A l’approche de la révolution du CPF que va constituer en décembre la diffusion de l’application mobile, la partie « organisme de formation » du site moncompteformation.gouv.fr fait le point sur le dispositif et détaille les étapes de la transition. La désintermédiation modifiera en profondeur les relations entre les acteurs – stagiaires, organismes de formation et entreprises.

Un marché désintermédié

Dans le nouvel environnement qui se met en place à compter de décembre autour du CPF, les liens entre les acteurs se redéfinissent entièrement. Les relations entre les bénéficiaires, les organismes de formation et la Caisse des Dépôts sont précisées dans des Conditions générales d’utilisation qui ont été signées le 20 septembre 2019 par Muriel Pénicaud. Ces CGU sont complétées par des conditions particulières « titulaires » et des conditions particulières « organismes de formation ». Tous ces documents sont disponibles sur le site du CPF.

Pour le moment, d’un point de vue technique et juridique, tout semble avoir été fait pour que la désintermédiation du CPF produise rapidement ses effets sur le marché. Comme pour toute innovation, il y aura nécessairement une phase d’ajustement, avec des ratés techniques et organisationnels. De leur ampleur et de leur durée dépendra en grande partie le succès de l’entreprise. Souhaitons bonne chance au nouveau CPF !

—————

Repéré depuis https://www.managementdelaformation.fr/la-formation-en-chiffres/2019/10/17/moitie-des-salaries-plus-de-1080-sur-cpf/