Innovation pédagogique ou (re)découverte de ce qui existe déjà ? – Eikos Concepts

Innovation pédagogique ou (re)découverte de ce qui existe déjà ? – Eikos Concepts

Voilà comment les gens « innovants » parlent actuellement de leur innovation :

« Hier, j’ai animé un workshop collaboratif avec des séquences gamifiées, il est préparé en « #classe inversée. L’atelier est sur le principe du hackathon et l’important, c’est l’UX (user expérience), j’ai construit le déroulé pédagogique grâce au #design thinking et je le fais évoluer en mode agile« ,

La même phrase donnait avant :

Hier j’ai animé un atelier de #formation avec des séquences de partage et d’échanges et des activités ludiques, j’envoie à l’avance des éléments (pdf, vidéo …) à regarder ou à lire avant de venir. L’important, c’est pas le contenu, c’est que les participants repartent avec des éléments utiles et applicables et qu’ils passent un bon moment utile, j’ai construit le déroulé en partant de leurs besoins et en m’adaptant à leur contexte et expérience, et j’ai prévu de le faire évoluer après chaque animation »

Différence 1 : On est passé du généraliste qui, après des années de pratique, dit qu’il commence à maîtriser plusieurs modalités, au spécialiste de la modalité qui ne fait que ça.

  • Avantage : formalise et diffuse des contenus de référence sur l’innovation, fait connaître la modalité avec des mots techniques (les étapes du design thinking …)
  • Inconvénient : c’est parfois un spécialiste autoproclamé de la modalité qui se dit senior sur le sujet car il a lu quelques livres, a quelques mois de pratique et pense que sa modalité est miraculeuse. Le problème, c’est que pour celui qui n’a qu’un marteau tout les problèmes sont des clous ! vous risquez d’avoir la même solution, quelque soit votre besoin
  • Exemple : croire qu’on va tout régler avec (à vous de mettre le mot !) … alors que la solution peut être pire que le problème ou que le problème sera résolu (en tout cas amélioré) en agissant sur plusieurs leviers

Différence 2 : La modalité est à la mode, on en parle sur les blogs, dans les articles et dans les réseaux sociaux

  • Avantage : permet de partager sa pratique avec des mots plus vendeurs (je ne dis plus « qu’on verra après le pilote de la formation », je dis « nous allons travailler en mode agile et que nous ferons plusieurs itérations après le pilote »)
  • Inconvénient : les personnes expérimentées qui ne connaissent pas les mots magiques, peuvent passer pour des non-innovants, alors qu’ils les pratiquent avec succès
  • Exemple : le jeu (#serious game, #gamification, #ludification, ludopédagogie …) est considéré comme innovant alors que je le pratique depuis plus de 26 ans et que d’autres le faisaient avant moi, ce qui est nouveau, c’est que la modalité est demandée, voire plébiscitée par les clients et les participants. (Quitte à faire n’importe quoi parce que c’est ludique)
En conclusion, dans la formation la vraie innovation n’est pas forcément d’utiliser les mots à la mode pour faire riche, c’est d’utiliser les bonnes modalités (celles qui fonctionnent) pour passer de l’information (je te dis, tu dois retenir) à la formation (je t’accompagne dans ta progression)

 

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous