Un an après l’entrée en vigueur du compte personnel de formation, les usages n’ont guère évolué. Selon le 8ème Baromètre réalisé par Place de la , les salariés se forment toujours en priorité à l’anglais, à la sécurité et au management.
Selon le Baromètre de la Formation Professionnelle que le dirigeant commente chaque année, le top des formations les plus demandées en 2015 ressemble à s’y méprendre au classement de l’année précédente. En vedette, les langues, comptabilisant près de 20% des demandes émises par les entreprises. La chute est toutefois notoire par rapport à 2014 : au titre du DIF, elles représentaient 26,52% des dossiers finalisés, soit la moitié des demandes totales formulées par les salariés ! « La disparition du DIF a mécaniquement amputé le marché des formations de 15 % , sans se reporter au bénéfice du , un outil que les entreprises ne sont pas encore appropriées  », regrette Jérôme Lesage, courtier en formation professionnelle.
La , en revanche, n’a eu que peu d’impact sur les autres « skills ». En 2015, les formations en sécurité et qualité (habilitation électrique, premiers secours, prévention, sécurité incendie, etc.), ont représenté 19% des demandes, en hausse par rapport à 2014,
Si pour l’heure les formations à distance (e-learning, MOOC, SPOC) ne décollent guère, les Français préférant largement le présentiel, l’obligation de décrocher des formations certifiantes devrait également changer leur regard envers ces outils.