Ce n’est pas tous les jours qu’un education technologist1 américain publie une analyse nuancée sur les Edtech. Dans Failure to disrupt, Justin Reich s’emploie même à démontrer [spoiler alert] que les technologies seules ne seront probablement jamais capables de transformer significativement les modèles éducatifs.

Pour Justin Reich, et ce sera le propos général de son livre, les nouvelles technologies ne réinventeront pas les systèmes éducatifs. D’abord parce que ces technologies ne sont jamais entièrement nouvelles, et suivent une longue histoire d’innovations éducatives. Ensuite parce qu’il existe au sein des systèmes éducatifs des obstacles systémiques qui limitent l’introduction de systèmes d’apprentissages de masse. Il reprend une belle métaphore pour expliquer cette incompatibilité structurelle :

The path of educational progress more closely resembles the flight of a butterfly than the flight of a bullet. […] Trying to accelerate learning by ramping up technology is like putting rockets on butterfly wings. More force does not lead linearly to more progress3.

Philipp Jackson, dans The path of educational progress