Enseigner aux « digital natives »

Enseigner aux « digital natives »

Depuis l’avènement des nouvelles technologies de communication, les élèves ont changé. Leur rapport à la connaissance, et, au-delà, au monde même, n’est plus le même. L’enseignement doit prendre en compte cette évolution, non pas tant en s’équipant d’un matériel appelé à une obsolescence rapide qu’en proposant de nouvelles modalités d’. Conseils avisés de Serge Tisseron
[1]
 La première dimension à privilégier est l’information. Elle doit comporter quatre axes complémentaires. Le premier est l’enseignement de l’histoire des machines (à commencer par la machine à calculer de Pascal), des algorithmes, du langage de programmation (à commencer par Scratch, disponible gratuitement sur Internet) et des lois de l’information. Le deuxième porte sur les devoirs et les droits sur Internet, notamment le droit à l’intimité, le droit à l’image, et les trois règles de base qui régissent Internet : tout ce qu’on y met peut tomber dans le domaine public, tout ce qu’on y met y restera éternellement, et tout ce qu’on y trouve est sujet à caution et ne doit pas être cru avant d’avoir été confronté à d’autres sources. Le troisième axe porte sur le fonctionnement du cerveau avec et sans écran – on lira avec profit sur ce sujet le livret pédagogique à destination des enseignants de CP, CM1 et CM2 mis au point par La Main à la Pâte : Les écrans, le cerveau… et l’enfant (éd. Le Pommier). Enfin, il est essentiel d’expliquer les modèles économiques et marketing d’Internet : jeux vidéo, Facebook, Google, Skype, YouTube, etc. Car il y aurait un grand risque à laisser croire aux enfants que les services – bien réels – que les écrans nous rendent sont sans contrepartie, autant dire « gratuits ». L’ aux médias doit montrer que le risque dans l’utilisation de l’Internet ne vient pas seulement, loin s’en faut, de ce que nous dévoilons de nous-même volontairement. En effet, les médias numériques collectent et exploitent nos traces, que nous les ayons laissées à notre insu ou qu’elles soient mises à disposition par des tiers. L’éducation doit sensibiliser au fait qu’Internet est aussi un gigantesque marché dans lequel les jeunes représentent, en tant qu’utilisateurs, une source de revenus dont on cherche à tirer parti par des moyens parfois douteux.

Ce qu’il faut aux enfants et aux parents…. L’éducation aux médias et au est indispensable pour développer un appareil critique solide.

Repéré depuis www.ac-paris.fr

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.