EMLYON et IBM inventent la formation digitale, globale et personnalisée

EMLYON et IBM inventent la formation digitale, globale et personnalisée

Business School amorce sa transition . Cette école de commerce fondée en 1872 s’est appuyée sur les technologies d’ pour créer un nouvel écosystème d’. Explications sur les enjeux de la « Smarter Business School » avec , directeur général d’EMLYON, et , vice-président Industries .
Bernard Belletante : La transformation digitale de l’école relève d’une vision stratégique et globale. Nous avions déjà mis en place quelques MOOCS ; quelques cours en ligne… mais aujourd’hui, une école ne peut être seulement un diffuseur de savoirs et un fournisseur de diplômés. Si nous ne voulons pas nous faire « ubériser », nous devons nous transformer en connecteur d’intelligence et de contenus. Ce passage d’une logique de stock à une logique de flux oblige à revoir les organisations pédagogiques pour les étudiants en initiale et en formation continue. Le nouveau modèle se met en place progressivement à partir de la rentrée 2015 et nous donnons quatre ans pour atteindre pleinement nos objectifs. Nos formations deviennent accessibles en ligne 24h/24 et 7 jours sur 7, personnalisées en fonction des besoins et de la progression de chaque étudiant, à n’importe quel moment de sa carrière et de n’importe quel endroit dans le monde. Le futur du business de est transversal et mondial.
 Silvano Sansoni : Les supports pédagogiques sont généralement conçus pour un élève type qui, finalement, n’existe pas. Cette nouvelle offre de formation personnalisée répond aux besoins d’une génération qui se forme actuellement en self-service, alterne des phases de formation avec un début d’activité professionnelle, parfois dans différents endroits du monde…
 S.S. : IBM a mis à disposition d’EMLYON Business School ses outils d’analyse prédictive pour proposer aux élèves des cours de plus en plus pointus en fonction de leur profil. Le cursus s’enrichit par itération en fonction des informations recueillies, à des moments qui ne sont pas forcément suivis. Les plateformes collaboratives permettent de poster des cours, d’échanger des informations avec une grande flexibilité et de garder le contact avec le professeur, qui continue d’apporter une forte valeur ajoutée. C’est en quelque sorte le Facebook de l’EMLYON Business School. Rien ne pouvait non plus se faire sans une couche de sécurité et d’infrastructures dans le cloud. Le département Global Education d’IBM investit beaucoup de ressources financières et humaines pour mener des projets en commun avec les universités et les écoles. Avec EMLYON Business School, nous travaillons notamment sur la manière d’animer une recherche par Twitter… Les nouvelles formations s’appuient aussi sur des campus éphémères partout dans le monde…
La tendance lourde des apprentissage se confirme. La massification entraine une plus grande personnalisation des parcours grâce à l’analyse de big data.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous