On entre dans une nouvelle ère de la E-Formation. Longtemps centrée sur la seule digitalisation du contenu (E-Learning, Rapid E-Learning, Serious games…), la E-Formation est en train d’évoluer grâce au social learning, et plus globalement à tous les outils digitaux, vers la digitalisation de l’éxpérience apprenante. Et les opportunités à saisir sont prometteuses.
 E-Learning, rapid E-learning, serious games, social learning… toutes ces modalités ont un point commun. Elles reposent toutes sur le mythe du salarié acteur de sa formation. Les laudateurs de ces approches partent du principe que tout salarié apprend à condition qu’il ait à sa disposition les ressources d’apprentissage attractives dont il a besoin.C’est oublier un peu vite que la capacité d’auto-direction n’est pas donnée à tout apprenant. Nous ne sommes pas tous égaux face à l’apprentissage ! Il y a ceux qui savent apprendre et ceux qui le savent moins.