Le digital redonne une dynamique à la formation en entreprise – L’Atelier BNP Paribas

Le digital redonne une dynamique à la formation en entreprise – L’Atelier BNP Paribas

#Mooc, serious games, classes virtuelles … Les solutions de #formation à distance se sont diversifiées ces dernières années. Chaque mode se diffusant dans l’entreprise à vitesse variable. Le responsable de formation dispose désormais d’une panoplie d’outils qu’il peut panacher à sa guise en fonction des objectifs pédagogiques. L’association formation en présentiel et à distance devient la règle.
Depuis quelques années, la formation professionnelle profite de l’arrivée d’une nouvelle génération d’outils numériques : Mooc, serious games, classes virtuelles … Ces nouveaux modes d’#apprentissage à distance suscitent l’intérêt des directions de ressources humaines, toujours à la recherche de la formule idéale pour former les salariés, de façon plus souple, à tout moment et quelle que soit leur localisation. Le tout dans une optique de réduction budgétaire des formations en présentiel qui mobilisent beaucoup de ressources et de logistique. L’arrivée des « #digital natives » sur le marché du travail, habitués à accéder à l’information rapidement en tout lieu, n’est évidemment pas étrangère à ce regain d’innovation en matière de formation.

L’explosion du format vidéo en ligne

LES MOOC ONT RÉHABILITÉ LE CONCEPT D’#AUTOFORMATION À DISTANCE

L’explosion du format vidéo en ligne joue actuellement un rôle crucial dans la démocratisation de l’apprentissage. Le succès des tutoriels YouTube ou des conférences TED, recueillant plusieurs milliards de vues, ne pouvait laisser indifférent l’univers de la formation professionnelle. Dans les parcours de formation, on assiste ainsi à une nette augmentation du recours à la vidéo que les apprenants sont invités à consulter de façon autonome. En vogue depuis quelques années, les Mooc (Massive Open Online Courses – ou Formation en Ligne Ouverte à tous) témoignent de cette tendance. Selon le baromètre Cegos de 2016, un tiers des salariés interrogés par l’organisme de formation auraient suivi un Mooc ou un de ses avatars au cours de trois dernières années. Ces cours en ligne ont relancé l’intérêt pour la formation à distance en introduisant une dose de collaboratif, grâce à des interactions entre apprenants, une animation par des community managers et donc un recours privilégié à la vidéo. « Les Mooc ont réhabilité le concept d’autoformation à distance » souligne Philippe Gil co-fondateur de IL&DI, cabinet de conseil et d’étude, spécialisé en innovation dans la formation et le #Digital Learning.“

Les classes virtuelles ont fait une percée spectaculaire

Quoi qu’il en soit, le jeu sérieux reste réservé à certains sujets. Son intérêt pédagogique réside surtout dans l’expérimentation, la mise en pratique de ses connaissances, moins dans l’acquisition d’un savoir. « Il est particulièrement adapté aux formations qui nécessitent de recréer un environnement technique dans l’industrie ou dans la santé » observe Patrick Galiano. A l’image de Pulse, l’un des premiers serious games créés afin de former le personnel de santé par simulation dans un hôpital en 3D au rendu très réaliste. Le recrutement et l’entretien de la marque employeur est un autre domaine de prédilection. Le fabricant de produits d’hygiène et de beauté L’Oréal s’est fait une spécialité des jeux sérieux dédiés au recrutement comme par exemple Reveal qui initie les jeunes diplômés aux métiers du groupe.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous