Comment l’intelligence artificielle s’inscrit-elle dans l’avenir de l’apprentissage ? — The mobile learning blog

Comment l’intelligence artificielle s’inscrit-elle dans l’avenir de l’apprentissage ? — The mobile learning blog

Quels changements pour le mobile learning ?

Ces nouveaux algorithmes intelligents nous aideront à chaque étape du processus d’apprentissage. Tout d’abord, ils aideront la machine à comprendre vos besoins en formation par le biais du langage naturel. Imaginez pouvoir simplement parler avec votre smartphone ou dialoguer avec un chatbot à propos de vos besoins, projets ou objectifs, de manière fluide et intuitive. Et imaginez que la machine soit capable de vous comprendre et de traduire vos paroles en un ensemble de compétences à améliorer.

Ensuite, un algorithme pourra élaborer et prescrire un programme de formation personnalisé, basé sur votre niveau de compétences actuel, vos préférences d’apprentissage et le temps que vous pouvez y consacrer. Ce programme proposera généralement diverses possibilités de formation, combinant des activités numériques avec, par exemple, des contacts avec des pairs ou des experts, afin de faciliter l’apprentissage social.

La machine sera également capable d’indexer automatiquement d’énormes corpus de documents, vidéos, podcasts et autres contenus pour trouver les ressources d’apprentissage qui vous conviennent. Elle pourra même concevoir des activités personnalisées, spécialement pour vous !

Les stratégies d’apprentissage seront, par conséquent, mieux adaptées aux besoins et aux objectifs des apprenants (et des organisations). L’écosystème d’apprentissage de l’organisation fonctionnera plus efficacement et à moindre coût.

Pour renforcer la confiance des apprenants dans le système, il sera essentiel de maintenir les normes de qualité les plus strictes en termes de contenus et de garantir la pertinence de toutes les propositions d’apprentissage. Donc, à moyen terme du moins, nous pensons que la machine ne pourra pas se passer d’une intervention et d’une supervision humaines pour valider les stratégies d’apprentissage ainsi que les contenus élaborés numériquement.

Nous pensons également qu’il existe un réel besoin d’éduquer les apprenants sur l’intelligence artificielle, afin de les aider à véritablement comprendre en quoi consiste cette nouvelle technologie et appréhender son incidence probable sur leur apprentissage et leur développement personnel, mais aussi sur leur vie. Dans les décennies à venir, tout le monde devra être apte à intégrer l’intelligence artificielle !

Pensez-vous que, demain, les algorithmes pourront concevoir des contenus sans faire appel au cerveau d’un concepteur pédagogique ?

Peut-être un jour… mais pas avant longtemps !
Comme mentionné précédemment, un ordinateur n’est pas vraiment intelligent. En fait, il est plutôt stupide. Il ne peut pas, pour l’instant, s’adapter aux situations nouvelles, ni innover. Il est incapable d’enfreindre les règles ou de prendre des risques. Il ne fait preuve d’aucune curiosité et ne sait pas relever des défis. Il éprouve des difficultés à identifier ce qui est nouveau. Il peut, en revanche, appliquer des règles programmées par l’homme, et traiter des données bien plus rapidement et plus efficacement que nous.

En d’autres termes, les ordinateurs et l’intelligence artificielle vont « renforcer » notre capacité à imaginer, concevoir et créer des écosystèmes d’apprentissage intelligents, ainsi que notre aptitude à enseigner et à apprendre.

L’intelligence artificielle va agir comme un levier sur nos stratégies de formation et les rendre davantage opérationnelles, tout en réduisant les coûts de nos programmes pédagogiques. Mais, les formateurs devront rester dans la boucle. Le métier va changer, mais ne disparaîtra pas. Loin de là ! La liberté acquise grâce aux nouvelles technologies leur permettra de se concentrer sur des tâches à plus grande valeur ajoutée. Des tâches telles que la conception de programmes de formation complexes et multimodaux, la sélection des technologies adaptées et la création d’un environnement propice à l’apprentissage, tant en termes de contenus que de flexibilité. Mais surtout, ils disposeront de davantage de temps et de ressources pour susciter et encourager la volonté d’apprendre.

—————
Repéré depuis https://www.teachonmars.com/blog/2019/05/comment-lintelligence-artificielle-sinscrit-elle-dans-lavenir-de-lapprentissage/

2019-05-27T19:39:48+02:00mar 28 mai 2019|Categories: Curation triée, Technologie|0 commentaire