BYOD | La pensée divergente

BYOD | La pensée divergente

Aujourd’hui, tous les élèves de collège et de lycée sont équipés d’un smartphone. Cet appareil est l’accessoire le plus populaire chez les jeunes. Ils l’utilisent durant la journée pour écouter de la musique, surfer sur les réseaux de communication et parfois pour chercher des informations sur internet (traduction, définition, cours en ligne…). Le smartphone reste encore interdit au sein des établissements, mais les élèves l’utilisent quand même clandestinement sous la table.
 Les smartphones donnent aux élèves une multitude d’options créatives pour améliorer l’ en salle de classe, y compris : l’accès à Internet pour la recherche d’information et le référencement d’un raisonnement, l’accès aux e-mails, la capacité à prendre des photos du travail demandé ou une courte vidéo d’un moment clé du cours, l’utilisation de l’agenda, de la calculatrice, l’enregistrement de la voix…. Les smartphones sont tout simplement des couteaux suisses numériques.

Le BYOD s’appuie sur l’idée que plutôt d’interdire, il est plus simple d’utiliser cette ordinateur de poche en l’intégrant comme composante pédagogique.

Repéré depuis BYOD | La pensée divergente

2018-01-01T21:08:41+01:00juillet 10th, 2015|Categories: Pédagogie, Technologie|Tags: , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous