Après un faux-départ, le Compte personnel de formation trouve son public

Après un faux-départ, le Compte personnel de formation trouve son public

Paris, 5 août 2015 – Critiqué pour sa complexité et la lenteur de sa mise en place, le Compte personnel de formation (CPF) commence à trouver son public, après un départ poussif, mais reste encore loin des performances du dispositif qu’il a remplacé, le Droit individuel à la (DIF).

 Mais le chiffre le plus important concerne les formations effectivement accordées. Le cumul reste modeste, avec seulement 21.361 dossiers validés (59% de demandeurs d’emploi, 41% de salariés) depuis le début de l’année. Mais l’évolution mensuelle témoigne d’une nette montée en puissance: plus de 14.000 dossiers validés sur le seul mois de juillet, selon l’administration, qui n’en avait recensé que 943 entre janvier et avril, 1.516 en mai et 4.141 en juin.

De son côté, Jean Wemaëre appelle à “une plus grande ouverture d’esprit” des partenaires sociaux chargés de filtrer les formations éligibles. “Il faut que les listes s’étoffent, il ne faut pas priver les salariés et les demandeurs d’emploi de la possibilité de se former.“D’autant que, selon lui, ces atermoiements menacent les organismes de formation. “Ils ont perdu entre 15% et 25% de chiffre d’affaires depuis le début de l’année“, assure-t-il. “Notre secteur embauche 150.000 personnes, et on a commencé à avoir des licenciements, des dépôts de bilan.

2015 sera définitivement une année blanche pour les organismes de formation. La réforme va devoir se réformer et s’adapter au risque d’un rejet complet de la part de tous les partenaires / utilisateurs.

Repéré depuis Après un faux-départ, le Compte personnel de formation trouve son public – L’Express L’Entreprise

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous