Pour faire face à la révolution #numérique, il est impératif que les enfants, mais aussi les enseignants et les parents, comprennent l’enjeu de l’introduction de ce nouvel enseignement.

Garder l’esprit critique

Rappelons que le but n’est pas de faire de tous les enfants de futurs informaticiens, de même qu’apprendre le calcul n’est pas motivé par l’envie de faire de chacune ou chacun un mathématicien professionnel. Comme pour les mathématiques, le français ou les langues, où les compétences sont transversales et essentielles dans de très nombreux métiers, il est devenu clair que le numérique est lui aussi présent dans tous les secteurs, et se limiter à en être uniquement un utilisateur passif constituera un handicap professionnel dans le futur.

Former les éducateurs et les enseignants

En France, le choix qui a été fait par l’Education nationale va bien au-delà d’un simple enseignement du code. Coder n’est bien entendu pas une fin en soi. Coder, programmer, permet de mettre en œuvre ce que les enfants vont apprendre par ailleurs, et qui est bien plus important : la pensée informatique.