Utilisons-nous seulement 10 % de notre cerveau ? — Rire

Utilisons-nous seulement 10 % de notre cerveau ? — Rire

Parmi les croyances populaires, l’une veut que nous n’utilisions pas notre cerveau à son plein potentiel. Est-ce un mythe ou une réalité ?

Les origines du mythe

D’après les chercheurs, ce mythe existerait depuis le début du XXe siècle et résulterait d’une mauvaise compréhension de la recherche en neurologie. Il proviendrait vraisemblablement du psychologue et philosophe William James, qui a écrit dans The Energies of Men en 1908 : « Nous n’utilisons qu’une petite partie de nos ressources mentales et physiques possibles. » (Traduction libre)

Démystifier le mythe du 10 %

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi ce mythe est faux, selon des neuroscientifiques.

  1. Des images du cerveau montrent que les activités de la vie quotidienne (ex. : parler, marcher et écouter de la musique) entraînent l’activation de presque chaque région du cerveau.
  2. Si ce mythe était vrai, une lésion au cerveau n’aurait aucune incidence. Pourtant, il y a des conséquences à l’atteinte de toute partie du cerveau.
  3. L’évolution ne nous doterait pas d’un aussi gros cerveau, alors qu’on n’en utiliserait qu’une faible proportion (10 %).
  4. L’utilisation du cerveau requiert 20 % de l’énergie de notre corps. Utiliser autant de ressources pour une proportion aussi infime du cerveau n’aurait pas de sens.
  5. L’imagerie cérébrale montre qu’aucune aire du cerveau n’est complètement inactive.


Repéré depuis http://rire.ctreq.qc.ca/2018/11/utilisons-nous-seulement-10-de-notre-cerveau/

2018-11-14T23:10:13+01:00novembre 16th, 2018|Categories: Cognition et Communication, Curation triée|0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous