Cet article se propose d’établir une taxonomie des schémas à partir de la psychologie de l’éducation et de la sémiotique. Nous avons choisi les MOOC comme terrain d’étude, car ils représentent aujourd’hui une des nombreuses modalités d’accès à l’information. Cette dernière requiert de la part des apprenants des capacités de hiérarchisation en fonction de la pertinence de l’information, ainsi que sa rétention. À l’issue de notre première enquête, qui a consisté à relever systématiquement les schémas présents dans 50 MOOC, nous avons dégagé deux natures différentes de contenus représentés par les schémas (descriptives et prescriptives) ainsi que deux types différents d’agencement graphique de ces informations (en ordonnancement séquencé et en plan de contenu). Notre seconde enquête menée auprès de concepteurs de contenus pour le MOOC « CerticeScol » confirme cette taxonomie. Enfin, une expérimentation menée auprès d’étudiants en ESPE (N=62) révèle que les schémas de type ordonnancement séquencé ont permis une meilleure rétention de l’information que le type plan de contenu (p = 0,024 ; η2p = 0,081).

L’article complet est ici : https://journals.openedition.org/dms/3326

—————
Repéré depuis https://journals.openedition.org/dms/3326