Réforme de la formation #1 : remettre les actifs aux commandes de leur parcours professionnel — mode(s) d’emploi

Réforme de la formation #1 : remettre les actifs aux commandes de leur parcours professionnel — mode(s) d’emploi

Annoncée en début d’année par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, la réforme de la formation professionnelle a été confirmée au Journal Officiel le 6 septembre. Suite logique de la loi du 5 mars 2014 qui instaurait le Compte Personnel de Formation (CPF), elle entend encore une fois simplifier les démarches, donner plus de lisibilité aux offres et apporter des compétences indispensables, aussi bien aux salariés souhaitant évoluer qu’aux demandeurs d’emploi ou aux étudiants souhaitant se professionnaliser.

Deux mesures pour favoriser l’accès aux formations

  • La réforme contient deux éléments importants visant à remettre les actifs au centre de leur parcours professionnel : le premier impacte directement le CPF, qui reste le pivot central pour accéder à la formation. Alors que ce dernier se base sur une unité d’heures pour déterminer les droits des salariés à la formation (150 heures maximum cumulées en huit ans), il va désormais disposer d’un montant alloué en euros.
  • Le deuxième élément fort de cette réforme repose sur la mise en place d’une application mobile qui « doit permettre à chaque actif de connaitre en temps réel le montant de ses droits, les emplois accessibles autour de chez lui, les formations proposées, et même un calendrier de formations », explique Sophie Crespy. « Cela va clairement dans le sens d’une meilleure lisibilité de l’offre de formation en général.

Un accompagnement indispensable pour faire les bons choix

Ces deux mesures vont dans le même sens : apporter de la clarté aux choix des actifs pour leur permettre de faire les meilleurs choix de formation et d’évoluer avec les moyens de financer et, d’accéder aux offres plus simplement.

Les actifs de plus en plus amenés à participer au financement de leur formation

Un des effets clés de la réforme va concerner le financement des formations. Le rôle des OPCA, récemment renommés OPCO, va changer, de même que la manière dont va être utilisée la contribution des entreprises, qui va être orientée principalement vers les structures de moins de 50 salariés, vers les demandeurs d’emploi et vers l’alternance.


Repéré depuis https://www.blog-emploi.com/decryptage-reforme-formation-1/

2018-12-03T19:53:32+01:00décembre 7th, 2018|Categories: Curation triée, Méthodes et organisation|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous